Start-up : changer le quotidien pour réussir son projet

L’heure est à la start-up. Chaque jour, de nombreuses jeunes pousses voient le jour dans l’objectif de faciliter le quotidien par des solutions innovantes, pour le plus grand plaisir...
Mans hand drawing Startup concept on white notebook

L’heure est à la start-up. Chaque jour, de nombreuses jeunes pousses voient le jour dans l’objectif de faciliter le quotidien par des solutions innovantes, pour le plus grand plaisir du consommateur à qui l’intensité concurrentielle profite à bien des égards. Comment penser son projet pour mettre toutes les chances de son côté ? Les clés avec Gazette By Sup de Com, votre revue de l’actualité marketing.

Penser quotidien pour atteindre ses objectifs

La première chose à faire est de s’assurer que votre idée ne séduit pas que vous. Pour cela, il ne suffit pas de se dire que « ça va marcher ». Certes la positive-attitude doit impérativement être part intégrante de votre action, mais cela ne suffit pas. En effet, la question de l’offre et la demande a entièrement changé, et c’est l’anticipation qui fait tourner le monde du marketing. Ainsi, prenez votre idée et essayez de réfléchir à ce qu’elle permettra de changer dans le quotidien de votre cible. Ce sera en effet la meilleure façon de faire pour vous garantir le succès.

Les clés marketing à mettre dans son trousseau

Afin d’illustrer notre propos, prenons l’exemple d’une application qui a vu le jour en 2012, Youboox, et qui a connu un franc succès. L’idée était à l’origine de permettre aux utilisateurs de tirer profit des petits moments « perdus » de la journée pour lire leur livre favori sans avoir à porter dans leur sac leur bibliothèque. Équivalent du streaming déjà proposé pour les vidéos ou la musique, cette application donne ainsi accès à plus de 100 000 livres depuis un smartphone ou une tablette. Découvrons les éléments qui ont permis à cette start-up de ravir le cœur de plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs.

Le nom, la pierre angulaire du projet

Avec le nom Youboox, la start-up francophone créée par Hélène Mérillon prend en considération l’utilisateur avec le « you », et propose une nouvelle variante au mot anglais « book » (livre) pour rappeler qu’il est question ici d’une nouvelle version du livre.

Le public visé, précision par définition

Afin de s’assurer le succès, l’initiatrice de Youboox a visé trois types d’utilisateurs. D’abord les professionnels du monde du livre, aussi bien les écrivains que les vendeurs. En effet, les auteurs qui trouvent leurs opus sur l’application son rémunérés pour chacune des pages lues. Second profil client : les passionnés du livre, qui peuvent souscrire à un abonnement mensuel avec libre-accès à l’ensemble de la bibliothèque, sans restriction. Troisième profil client : les visiteurs, qui peuvent accéder à une partie limitée de la bibliothèque, gratuitement. Cette dernière partie est financée par des bannières publicitaires.

La concurrence, pour toujours viser plus loin

Avoir une idée qui marche ouvre à la concurrence. Mais cela ne rime pas avec perte de succès. Au contraire, la concurrence ouvre au désir d’améliorer le service pour toujours rester le plus attrayant du marché. C’est la clé de la pérennité d’une start-up.

Categories
Finance
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

*

*