Quel visage pour les écoles de demain ?

Ordinateurs, tablettes, culture du web… l’éducation est en pleine refonte, et l’école doit se mettre au diapason pour réussir la transition numérique qui devrait en toute logique s’intensifier dans...

Ordinateurs, tablettes, culture du web… l’éducation est en pleine refonte, et l’école doit se mettre au diapason pour réussir la transition numérique qui devrait en toute logique s’intensifier dans les années à venir. Bien plus qu’une mise à jour, c’est une véritable remise en question qui attend nos établissements scolaires qui trouvent décidément toutes les peines du monde pour s’inscrire dans le tout-numérique. A quoi devrait ressembler l’école de demain ? Quelles sont solutions déployer pour amorcer ce virage sans compromettre la qualité de l’enseignement ? Décryptage…

Le futur est déjà aux portes des salles de classe

Fini le temps où le cartable de nos petites têtes blondes comptait une pléiade de livres et de cahiers et pesait plusieurs kilos. Si nos dos s’en souviennent encore aujourd’hui, les générations futures n’auront pas ces pensées nostalgiques à propos des batailles de boulettes de papier ou des tampons gravés à même les gommes. En effet, l’ordinateur, la tablette ou encore la table scolaire multimédia sont autant d’éléments qui gagnent les salles de classe pour le plus grand plaisir des aficionados des nouvelles technologies. Barrées par la résistance au changement opérée par certains professionnels de l’éducation, ces fulgurances numériques ouvrent à la fois sur des modes d’enseignement en phase avec leur temps, mais aussi sur une démarche éco-responsable qui limite le recours au support papier. La praticité est également au rendez-vous : les élèves pourront trouver en une seule et même interface cours, exercices et corrigés, vidéos pédagogiques, jeux éducatifs, carnet de liaison, cahier de texte, etc. Un véritable atout écologique, mais est-ce là le seul avantage à cette transition de forme ?

L’école se met enfin au 2.0

Si la forme change, et si les classes se passent désormais des tableaux noirs et autres trousses et cahiers, le fond est lui aussi entièrement remis en cause. Bien que les mathématiques, la langue, l’orthographe, l’histoire ou la géographie soient toujours essentiels pour asseoir une base de culture générale qui favorise des enseignements plus spécifiques par la suite, les métiers de demain façonnent la nature des enseignements dispensés dès le plus jeune âge. Ainsi, avec de plus en plus de métiers liés au digital, proposer à nos têtes blondes de commencer à apprendre le code, à travailler avec le digital, à utiliser boites mails, moteurs de recherches et autres logiciels de bureautique est une nécessité absolue qui permettra de les familiariser avec les outils qui les accompagneront dans un avenir proche dans le monde du travail. « L’homme du 3e millénaire ne vieillit pas, il se met à jour » ! Quid de l’école du 3e millénaire ? A suivre…

Categories
High Tech
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

*

*